Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Treva Whateva - Music Is Made Of Memories



treva whateva music is made of memories
Treva Whateva - Music Is Made Of Memories
(CD/3xLP) Ninja Tune ZEN106, 2005-08-01

01. Welcome (Skit) : Welcome to the Treva Whateva Arcade World... C'est bien de nous prévenir qu'on est aussi tous là pour déconner...
02. Bouncing Bomb : Quand Treva Whateva se lance dans des programmations soul jazz et bouncing breakbeat'n'scratches, avec ce track que n'aurait pas renié Martin Brew (J-Walk), on peut que l'adouber chevalier du sample et du hip hop funky... Si en plus il rajoute en desserts quelques samples et sons absurdo-rigolo, alors il ne reste plus qu'à prévenir tous les bons Djs. Enfin... tout ceux qui sortent du créneau house'n'electro'n'chic bien foireux, tous ceux qui aiment le groove chaloupé plutôt que le pied lassant, tous ceux plutôt ganja que coke, en somme. Ils ne sont vraiment pas nombreux en France mais pour eux d'entrée cet album va être "énorme".
03. Driving Reign : Le single sorti en 2000 sur Under 5's (sous-label de Skint) s'est pris quelques BPM dans la face et le trip hop phat, psyché, limite orchestral de l'ancienne version fait place à une jolie tuerie cinemato-afro-funk qui ne demande plus qu'à être bootlegisé avec un acapella soul. Strictly Kev, une idée??
04. Are You Ready ? (Skit) : Un interlude que je n'ai pas encore entendu puisqu'il n'était pas sur la version promo du CD.
05. Singalong : Le seul "tube" de Treva Whateva jusqu'à aujourd'hui. Mr Scruff le fit découvrir au monde dans un de ses mixes sur la BBC et depuis il a bien fait le tour des sacs à Djs. Un cocktail d'une efficacité imparable à la radio comme sur le dancefloor, composé de samples de voix découpés à la Fatboy Slim, d'un piano festif, d'une basse rondement rondelette, et d'un big beat hip-hopisant bien carré, "Singalong" est un classique pour tous ceux qui l'ont joué ou ont dansé dessus. Dommage que Tru Thoughts (le label qui a sorti ce disque) n'ai pu lui payer un clip de Michel Gondry... La version de l'album, légèrement éditée, semble un peu rebossée, les samples sont un chouia mieux découpés, calés, et le son moins brut. Grant Phabao devrait en faire un remix au titre des plus allèchants: "Singalong In Dub"... On attend les éléments séparés Monsieur Whateva!
06. Havana Ball : Un "Havana Ball" que n'aurait pas renié notre Dj Guarana avec ces interjections de samples de voix PerezPradoesques bien absurdes. Les cuivres déboulent ensuite façon cartoon cubain en visite chez "Hellzapoppin" pour encore plus de déconne. À croire qu'un concours a été lancé entre Mr Scruff, Kid Koala et Treva Whateva pour le trône de "Weird Al Yankovic du sample" chez Ninja Tune. La version est identique à celle du maxi.
07. Breakfast Of Champions (Skit) : Une petite interlude avec des conseils de remise en forme.
08. Dedicated (VIP) : Anciennenment face B du maxi "Singalong" chez Tru Thoughts, "Dedicated", hip hop sombre et funky, ne faisait pas trop le poids avec sa face A ("Singalong"), petite bombe à dancefloors imparable. La version album part dans des contrées drum'n'bass et le track devient un floorfiller bien efficace, plus vraiment dark, avec ses bruits de lasers cheap à la Star Wars. Cool.
09. Carpe Diem : Même quand Treva décide de s'essayer au nu-jazz, il n'arrive jamais à lasser avec ses programmations complexes et multi-couches. ça parait tellement simple au premier abord, mais au fur et à mesure que l'on ré-écoute cet album, on se fait de plus en plus bluffer par l'amour du beat sous toutes ses formes que l'on retrouve dans tous les tracks. Voilà un jeune homme qui a du en passer des nuits à jouer avec son Cubase...
10. Music's Made Of Memories : Treva n'avait jamais encore top donné dans l'electro-bossa. Il s'y essaie ici sur des nappes de violons aquatiques, histoire de ne pas oublier les compiles lounge. Le solo de sax qui déboule au bout de 5 minutes confirme cet esprit volontairement "blue" qui complète parfaitement le kaléidoscope de couleurs de l'album.
11. Dustbowl : Hum. Des guitares? Guitare rythmique wah-wah et funky, guitare lead plutôt rock, big beat plutôt hip hop, mâtinage de cuivres, succession explosive de samples, claviers discoïdes, breaks imparables... encore un track ultra-festif qui va faire le bonheur des Djs!
13. We Have The Technology (Foolproof Revox) : Treva Whateva a décidé de bouger les foules, tous les bras en l'air en train de sauter dans tous les sens sur une ligne de basse bien méchante. Ajoutez-y une bonne grosse dose de samples de films de série Z (afin d'assister en même temps à "the birth of the world's first bionic man"), une louche de samples improbables pour une ambiance de jungle amazonienne et vous obtenez un Frankenstein pour dancefloor en forme de broken dancehall! ça c'est du final ou je ne m'y connais pas.
13. That's About It! (Skit) : Un interlude que je n'ai pas encore entendu puisqu'il n'était pas sur la version promo du CD.
14. Dangerous Disco (The Director's Cut) : Encore un ancien track (le tout premier sorti par Treva Whateva en 1999, sur une compile, voir ci-dessous) ressorti des tiroirs pour lui faire subir un lifting 21ème siècle, en particulier au niveau du son. Les samples de violons constituent toujours le squelette du morceau qui navigue toujours dans des eaux très big beat cinématographique second degré, assez déjanté sur la fin (qui cette fois ne se finit pas en fade!)... et virant presque au disco fouetté. Une recette dangereuse, à ne pas mettre dans n'importe quelles oreilles!
(Djouls)

treva whateva music is made of memories
Treva Whateva - Music Is Made Of Memories
(CD/3xLP) Ninja Tune ZEN106, 2005-08-01

Tracklisting :
1. Welcome (Skit) 0:43
2. Bouncing Bomb 3:47
3. Driving Reign 4:29
4. Are You Ready ? (Skit) 0:17
5. Singalong 5:03
6. Havana Ball 3:51 | Download MP3
7. Breakfast Of Champions (Skit) 0:24
8. Dedicated VIP 5:41
9. Carpe Diem 7:03
10. Music's Made Of Memories 6:49
11. Dustbowl 4:27
12. We Have The Technology (Foolproof Revox) 5:30
13. That's About It! (Skit) 0:11
14. Dangerous Disco (The Director's Cut) 6:12

Links :
myspace.com/trevawhateva
ninjatune.net/ninja/artist.php?id=104

Press Release :
Herrrrrrrrrrre’s Treva…… Yes, the man who put the top rankin’ into Rank Bingo Halls, the hippo into hip hop (it’s there), the d. i. s. c. o. into biscuits and the fun into funky is back. And if it’s grime down south right now, it’s nothing if not dusty up north.

Mr Whateva has been releasing his unique brand of rhythm-driven quirk-funk for the last five years or so, as well as helping the likes of Grand Central compile their legendary Mystic Brew compilations and DJing all over the planet. Unbelievably, though, this is his first album. Unsurprisingly, it’s bloody great, like the first cuppa of the day, all last night’s clag suddenly stripped from the inside of your mouth.

From the garage band bass of “Bouncing Bomb,” through the proto-disco of “Driving Reign”, the Muppets-on-crack of “Singalong”, through the wear-fruit-in-ya-kangol aesthetic of “Havana Ball”, the old school ragga-jungle of “Dedicated VIP” (which reminds you why you liked drum & bass in the first place) it’s a record that’ll have your head nodding, your foot tapping, your mouth grinning and your body trying to do improbable breakdance moves that you think you remember seeing on telly some time in the eighties. Probably.

Nor is there any let up in the second half of the record either, Trev going all northern soul ‘n’ chimes on “Carpe Diem”, drivingly latino-mournful on the title track, Jackson 5-go-to-a-block-party-and-get-a-kicking on “Dustbowl” before finishing up with hooligan bass on “We Have The Technology” and probably the finest bad-coke moment of four-to-the-floor horrorcore ever submitted to wax on “Dangerous Disco”.

You could get deep and say that the title “Music’s Made of Memories” means that in effect all music is made of sample,s with our mind as the sampler and that, in that case, Trev is a sequencer of our memories and hence the director of the aesthetics of our recollection of our everyday life.

Alternatively, you could dance around with your pants on your head with a big brown cup of tea in one hand and a fat old spliff in the other. Both approaches will work, but one of them will be more enjoyable… Probably.
Djouls

Djouls

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

The Frightnrs - Nothing More To Say

The Frightnrs - Nothing More To Say (CD/LP, Daptone, 2016)

An instant classic, this fantastic reggae-rocksteady album strives directly for legendary status. It's the first album from The Frightnrs, a Brooklyn band signed on the Daptone label, but it'll also be the last one, alas. Dan Klein, the singer with the magical tone, died from ALS last june. Produced...
Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s

Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s (CD/2LP, Soul Jazz, 2016)

English label Soul Jazz Records released this summer a collection of experimental rock recorded in Venezuela in the 1970s, at a time when oil was flowing in abundance and consequently culture rather well subsidized. However, this music had never really got out of the country until now, it's really a...