Music Is A Mission

To content | To menu | To search

The Roots - The Tipping Point



the best of 2004 part 1the roots the tipping point
The Roots - The Tipping Point
(Geffen 2004)

Ecrire une chronique sur The Roots, voilà bien une drôle d'idée! Comment faire pour donner un avis objectif envers un groupe que l'on adore depuis leur premier LP? Mais bon, il faut du courage dans la vie, alors je me lance. Vous avez aimé l'avant dernier album de The Roots, "Phrenology", alors aucun doute vous allez adorer "The Tipping Point"! Dès le premier morceau le ton est donné, les riffs de guitare tranchent sur la lourde batterie. Du bon The Roots, comme on l'aime. On en vient à penser que tout est dit dès ce premier morceau. Mais il n'en est rien. "Don't say nothin" vient déchirer ce que l'on croyait acquis: The Roots manient les samples avec bonheur. Et par la suite "Guns are drawn" et "Somebody ga do it" viennent me crucifier sur mon fauteuil et incruster définitivement le casque du walkman sur mes oreilles... mais quand est-ce que ça va s'arrêter? Ces morceaux sont deux perles où les voix mélangées au groove puissant de la section rythmique ne sont pas sans rappeler la puissance de "The Seed" sur "Phrenology". Quant à l'intro de "The web", revoilà "Les racines" des origines, que du bonheur, un pur moment d'extase, de vrai hip-hop comme il devrait être joué par tous. Mais il n'est pas impossible que la perle rare se cache. "The Mic", le morceau caché, dans la même veine que "The Web", montre au monde entier qu'en matière de hip-hop The Roots n'a pas de leçon a recevoir. Après "Phrenology", qui dépassait certaines limites du hip-hop, "The Tipping Point" les éclate, allant jusqu'à des bons groove jazzy ("Why"), qui sont un régal pour les oreilles. Bref, si je ne devais retenir qu'un seul album de l'année 2004, "The Tipping Point" serait celui-là. On n'ose imaginer si Rhazel était encore présent avec le collectif de Philadelphie! A écouter de toute urgence si vous ne l'avez pas encore fait, cet album restera à n'en pas douter comme un référence du groupe juste après "Things fall apart".

links :
• Listen to WMA or RealAudio streams here or here
Djouls

Djouls

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

The Frightnrs - Nothing More To Say

The Frightnrs - Nothing More To Say (CD/LP, Daptone, 2016)

An instant classic, this fantastic reggae-rocksteady album strives directly for legendary status. It's the first album from The Frightnrs, a Brooklyn band signed on the Daptone label, but it'll also be the last one, alas. Dan Klein, the singer with the magical tone, died from ALS last june. Produced...
Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s

Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s (CD/2LP, Soul Jazz, 2016)

English label Soul Jazz Records released this summer a collection of experimental rock recorded in Venezuela in the 1970s, at a time when oil was flowing in abundance and consequently culture rather well subsidized. However, this music had never really got out of the country until now, it's really a...