Music Is A Mission

To content | To menu | To search

The New Latinaires



the new latinaires
The New Latinaires
(Ubiquity 1999)

Subjugués par les sets Latinaires de Beatless -Alex Attias de Catalyst, Bel Air et Paul Martin de Talkin Loud- qui sévissent à Londres, Ubiquity demandent, fin 1998, à plusieurs producteurs spécialistes du clubbing, d'extraire ce que les musiques latines font de plus efficace pour les dancefloors.
Les Jazzanova, nouveaux mercenaires du nu-jazz sont convoqués. 3 accords de Rhodes sempiternels, 3 accords de contrebasse aux distorsions berimbau, une batucada pour lever le tout: le collectif allemand prouve une fois de plus leur terrible efficacité. On les retrouve d'ailleurs pour un remix du "Welcome to the party" du Har-You Percussion Group (l'original est aussi présent... et insurpassable!). Plus étonnante est la présence de Carl Craig. A défaut de trahir Détroit en territoires inconnus, Craig n'arrive jamais à atteindre les latitudes latines. Nappes froides et beats sourds tout droit sortis des chaînes de montages de la General Motors tentent bien quelques incursions minimales en contrepoint latin mais c'est peine perdue. Guitares et piano arrivent comme boulons dans la soupe, et restent comme désincarnés, trop loin de la chaleur et de l'engagement physique nécessaire au musiques latines. Entre électronica minimaliste et rythmes afro-caribéens, il reste un no man's land où peu osent encore s'aventurer. A contrario, mieux vaut se lancer à corps perdu sur la ryhmique. C'est dans ce sens que Tzuru Mutsumu, Modaji et Capsule abondent. Une rythmique bien huilée, toute en break pour le premier et du Rhodes égrenné façon Lonnie Liston Smith 70's, psyché à souhait pour les 2 suivants. Au delà des explorations de plus en plus fréquentes du label de San Francisco en territoire électronique, Ubiquity est fondamentalement attaché au DJing, au hip-hop un peu gras et aux instru bien léchés. (Loüm)
Note : ***½ (Loüm)

La curiosité du mois. Enfin, pas vraiment. Le CD tourne sur ma platine assez régulièrement depuis presque deux mois. Plus par curiosité plaisante que par goût d'ailleurs. La première écoute met largement en valeur les 2 versions originales de The Har-You Percussion Group et Johhny Blas ("Welcome to the party" et "Picadillo (a los Blas)", dont les remixes forment l'ossature de cette compilation). Deux purs morceaux latin jazz imparables. Le reste semble faible mais on se demande si ce n'est pas l'effet de la compilation elle-même? En fait le CD (ou le double vinyle) regroupe 3 maxis sortis précédemment chez Ubiquity (donc pas n'importe quoi), et 4 inédits. Soit 10 titres au total, en comptant les 2 versions originales dont je vous parlais ci-dessus. Restent 8 titres. 8 aventures électroniques dans le catalogue afro-cubain/latin jazz/ des sous-labels d'Ubiquity "Luv'n'Haight" et "Cubop".
Pour toutes ces raisons, le CD est difficile à écouter d'une traite. En boucle il devient même pénible, ou abstrait. Et en fait après une dizaine d'écoutes, de plus en plus agréables, on se rend compte de la qualité de chaque production. Le remix du Johnny Blas par Carl Craig et celui de The Har-You Percussion Group par Jazzanova en premiers. Et on se dit qu'à placer sur des compiles maison (pour les potes), les morceaux vont tuer. Tous. Puis on comprend l'intérêt des maxis vinyles. Ça va être mixé tout l'hiver, pour réchauffer tous les glaçons et glacer tous les échauffés, ces galettes.
Note abstract electronica latino afro-cuban jazz: *** (Djouls)

Tracklisting :
01 Jazzanova - Atabaque (7:42)
02 Beatless - Latinaire (Batacada Version) (5:38)
03 Johnny Blas - Picadillo (Carl Craig's Breakdown Version) (8:46)
04 Utsumi - Zum Zum (5:20)
05 Modaji - La Cosa Mas Chunga (8:46)
06 The Har Yu Percussion Group - Welcome To The Party (Jazzanova Mix) (8:07)
07 Capsule 150 - Octopus (5:53)
08 Bayaka - Tristesea (10:48)
09 Johnny Blas - Picadillo (Original Version) (11:08)
10 The Har Yu Percussion Group - Welcome To The Party (Original Version) (3:38)

Liens :
ubiquity records
ubiquityrecords.com - Le site officiel du label Ubiquity
Havanito

Havanito

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

Shadow - Sweet Sweet Dreams

Shadow - Sweet Sweet Dreams (CD/2LP, Analog Africa, 2016)

The 22nd Analog Africa release is a beauty people couldn't begin to imagine how the feeling would be to actually be playing it - until now. As rare as it's insanely great, this long-awaited reissue is the holy grail of Shadow albums. The one featuring the monster cosmic soca disco track 'Let’s Get...
Papa Chango - The Lost Moon of Bellaris

Papa Chango - The Lost Moon of Bellaris (Limited LP, self-released, 2016) - Exclusive album stream

Mebourne-based Papa Chango put out in 2012 the band a massive cinematic Ethio-funk album, 'The Matador'. After being featured in four episodes of our podcast and one of our afro compilations, they released in 2014 an epic 4-tracks EP , 'Enter The Dragonfly'. They're now back with a new great record,...