Music Is A Mission

To content | To menu | To search

South Park - Bigger, Longer and Uncut



south park bigger longer and uncut
South Park - Bigger, Longer and Uncut
(American/Columbia 1999)

Amis pétomanes de la bouche, bonjprout!
Pour ceux qui se seraient déjà ruiné les yeux et les oreilles devant le dessin animé le plus immoral de l'année (quoique...), seul les 7 derniers morceaux créeront chez vous ce sentiment fugace mais pas Fugain que l'on appelle la surprise. Cette magnifique impression rare et pourtant complètement banale, si on y pense bien, ne sera réservée dans sa totalité qu'à ceux qui n'auront jamais entendu parler de South Park.
Primo, l'humour de Trey Parker et Matt Stone basé sur l'absurdité, la scatophile, le gore et le sexe (de manière assez générale) se retrouve à son apogée: c'est un peu l'allégorie de la grosse bouse dans un gant de velours. Par exemple, les deux humoristes pétomanes et canadiens Terence et Phillip qui chantent à tue-père quelque chose comme "ferme ta putain de gueule enculeur d'oncle", le classique "Kyle's mom's is a bitch" par Eric Cartman ou le "Blame Canada" de Sheila Broflowski reflètent un éventail impressionnant d'insultes en américain dans le texte (voir même en canadien). Pour le reste, une mention spéciale au superbe "I can change" par Saddam Hussein Himself rescap' de l'enfer et sodomiseur de Satan.
Les 12 morceaux qui constituent le film sont interprètés par un grand orchestre ce qui donne un côté Elton John en string à la musique: déconseillé au gens qui ne comprennent pas l'anglais pour cause d'ennui rapide. Toutefois, après le "I'm super" de Big gay Al, vous pourrez toujours nourrir vos instincts naturels de musicophiles malades en écoutant le "Good love" d'Isaac Hayes, le "I swear it, I can change" des Violent Femmes ou le bien rap à souhait "Kyle's mom's a big fat bitch" de Joe C et Kid Rock. Ah... L'humour... toujours l'humour!
Note AhAhAh... qu'est-ce qu'on s'marre!: *** (George M.)
Havanito

Havanito

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

The Frightnrs - Nothing More To Say

The Frightnrs - Nothing More To Say (CD/LP, Daptone, 2016)

An instant classic, this fantastic reggae-rocksteady album strives directly for legendary status. It's the first album from The Frightnrs, a Brooklyn band signed on the Daptone label, but it'll also be the last one, alas. Dan Klein, the singer with the magical tone, died from ALS last june. Produced...
Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s

Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s (CD/2LP, Soul Jazz, 2016)

English label Soul Jazz Records released this summer a collection of experimental rock recorded in Venezuela in the 1970s, at a time when oil was flowing in abundance and consequently culture rather well subsidized. However, this music had never really got out of the country until now, it's really a...