Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Roots Manuva - Awfully Deep



Roots Manuva Awfully Deep
the best of 2005 part 1Roots Manuva - "Awfully Deep"
(Big Dada)

Info :
Bon, je ne reviendrai pas sur le marketing douteux utilisé pour vendre ce disque, à base de "hâtez-vous bandes de fans sinon vous allez rater l'édition limitée 2 CDs avec 5 démos, versions et tracks exclusifs", longuement lacéré dans ma chronique du nouvel album de Herbaliser, "Take London", disponible ci-dessous. Ne parlons donc que des 14 titres de ce "Awfully Deep" mélangeant allègremment dancehall, calypso, drum 'n' bass, breakbeat, electro, grime et hip hop, avec une bonne grosse dose de dub et un toast blues/soul par dessus.
Roots Manuva est depuis son premier album catégorisé par la presse comme un leader d'une scène dite "UK hip hop", qui n'a vraiment plus aucun sens. À l'origine, cela voulait simplement dire "du hip hop anglais qui vend quand même aux stazunis" tellement les rappeurs britanniques étaient ignorés outre-atlantique. Bien évidemment cela n'a plus aucun sens aujourd'hui que la scène principale, "là où ça se passe" comme diraient les faiseurs de modes, est "worldwide", tout simplement. Mais il faut bien l'admettre, Roots Manuva fait partie d'une catégorie à part, une sorte de "hors pistes" du hip hop anglais, dans laquelle on trouvait jadis Tricky, aujourd'hui Dizzee Rascal ou Wiley. Les plus novateurs doublés d'iconoclastes, en fait. Qui nient les traditions du mainstream années 80-pop-rock pour réinventer un hip hop qui n'attend qu'à fusionner avec des traditions vraiment roots et d'autres vraiment modernes. L'équivalent américain serait The Roots ou Outkast, plutôt inspirés funk et rock, eux. À l'opposé d'un Roots Manuva animé de vibes electro, dancehall et dub de Jamaique, éduqué à l'abus de jeux vidéos et donc branché synthés "lazer". Et pourtant avec quelque chose de commun qui les distingue du lot: avec le temps leurs productions se font de plus en plus universelles, intemporelles, rafraichissantes... accessibles! Voilà un bon résumé! "Awfully Deep" est le pendant anglais du "Speakerboxx/The Love Below" d'Outkast. Débrouillez-vous avec ça.

Ecoutez tout l'album "Colossal Insight" en stream sur Rootsmanuva.co.uk
Download MP3 "Chin High" sur Betterpropaganda.com
Download MP3 "Reberl Heart" sur Djmonstermo.blogspot.com
Djouls

Djouls

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

The Frightnrs - Nothing More To Say

The Frightnrs - Nothing More To Say (CD/LP, Daptone, 2016)

An instant classic, this fantastic reggae-rocksteady album strives directly for legendary status. It's the first album from The Frightnrs, a Brooklyn band signed on the Daptone label, but it'll also be the last one, alas. Dan Klein, the singer with the magical tone, died from ALS last june. Produced...
Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s

Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s (CD/2LP, Soul Jazz, 2016)

English label Soul Jazz Records released this summer a collection of experimental rock recorded in Venezuela in the 1970s, at a time when oil was flowing in abundance and consequently culture rather well subsidized. However, this music had never really got out of the country until now, it's really a...