Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Luke Vibert - Big Soup



Luke Vibert Big Soup
Luke Vibert - Big Soup
ALBUM (Mo’ Wax, 1997-07)
Catalogue #: [MW072 LP/CD]

Info :
C'est quand Luke Vibert explique le nom de son album que l'on comprend mieux l'intention du jeune homme. Il explique donc que sa mère faisait, quand ce dernier était petit, une soupe avec tout ce qu'il aimait dedans: un hachis parmentier version soupe. Bon, donc, en gros, si je comprend bien la métaphore, Luke Vibert a mis tout ce qu'il aimait dans cet album... et ben, ça en fait des choses! Cette "Big soup" passe par tous les états avant de donner ce qu'elle a en substance: jazz, rock, ambient, trip hop et breakbeat trouvent leur saveur sur les syncopes idéales du sieur Vibert qui en profite pour balancer deux trois samples volontairement ridicules qui déclenchent automatiquement un rictus de joie ou d'énervement sur votre visage. Ca dépend des gens!
Note ambient hip hop easy jazzing : 3/5 (Tiff)

Mo' Wax - 1997, un évenement terrible va se dérouler cette année-là: un jeune homme du nom de Luke Vibert va sortir un album qui marquera définitivement les esprits: "Big soup"... C'est sur cet album qu'il sample, entres autres, "69, Année Érotique" de Gainsbourg (dans le morceau "Voyage to unknown"). C'est aussi sur cet opus qu'il use du breakbeat "maison" où il expérimente des tourneries rythmiques à se pendre par les pieds. Mais le plus étrange reste toutefois le nom de cet album. Luke Vibert explique par rapport à ce titre que, lorsqu'il était enfant, sa mère faisait une soupe avec tout ce que son fils aimait... Reprenez donc tout ce que vous aimez manger, transcrivez le en musique et cela donne "Big Soup" pour Vibert. Il a tout donné, mis tout ce qu'il kiffait: jazz, rock, hip hop, breakbeat, trip hop, ambient, easy listening... ET encore j'en oublie!!!! Rajoutez à cela des syncopes (une de ses plus grandes spécialités), des samples & sons ridicules qui vous feront sourire (ou pas ?)...

Info :
Un album que l'on peut pas oublier, et encore moins ce morceau "Music Called Jazz" qui montre particulièrement tout le talent du garcon. Par ailleurs, "C.O.R.N.', 'Fresh', & 'Original Soundmaster' ne sont que sur la sortie vynile, et le pressage japonais contient le maxi "Do Unto Others EP" comme second disque.
Note : 5/5 (Lawkyz)

Tracklisting :
01. Intro - Welcome
02. Rank Rink Ring
03. Voyage Into the Unknown
04. Fused Into Music
05. No Turn Unstoned
06. Reality Check
07. M.A.R.S.
08. C.O.R.N. [vinyl only]
09. Fresh [vinyl only]
10. Stern Facials
11. Am I Still Dreaming?
12. 2001 Beats
12. Original Soundmaster [vinyl only]
13. Music Called Jazz
14. Space Race
15. So Long - Outro
Djouls

Djouls

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

The Frightnrs - Nothing More To Say

The Frightnrs - Nothing More To Say (CD/LP, Daptone, 2016)

An instant classic, this fantastic reggae-rocksteady album strives directly for legendary status. It's the first album from The Frightnrs, a Brooklyn band signed on the Daptone label, but it'll also be the last one, alas. Dan Klein, the singer with the magical tone, died from ALS last june. Produced...
Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s

Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s (CD/2LP, Soul Jazz, 2016)

English label Soul Jazz Records released this summer a collection of experimental rock recorded in Venezuela in the 1970s, at a time when oil was flowing in abundance and consequently culture rather well subsidized. However, this music had never really got out of the country until now, it's really a...