Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Grant Phabao en Creative Commons : "Faire payer un mp3 ça reviendrait à faire payer l'écoute"



GRANT PHABAO LONE RANGER Kulchaklash
Grant Phabao a sorti 4 maxis sur le label Pro-Zak Trax, dont un légendaire "Tub" joué par tous les Djs de la planète entre 1998 et 2000, sans toucher aucun droit d'auteur sur ses passages en club.

Son premier album, "Kulchaklash", produit par le label T.I.M.E.C., est disponible depuis Mai 2005 sur le réseau Soulseek.

Il s'agit du premier album de musique jamaïquaine en licence Creative Commons, avec Lone Ranger, pionnier du rub-a-dub et deejay légendaire du label Studio One.

Nous avons recueilli son opinion sur le téléchargement suite à l'interview de Loik Dury et Gilb'R...

Grant Phabao - Pour produire un enregistrement aujourd'hui tu n'as plus besoin des majors. Ce n'était pas le cas il y a 10 ans. En 10 ans ça a beaucoup changé et dans 10 ans il n'y aura plus du tout de support. À côté de ça la diffusion explose: les droits devraient exploser derrière.
Ce qui était dur avant, c'était le comptage. La SACEM a du faire des compromis, qui aujourd'hui ne sont plus justifiés. Chaque mec qui diffuse, on peut exiger de lui la liste exacte de ce qu'il diffuse. Les centres commerciaux, les espaces publics, c'est pareil. Il n'y a plus de forfait qui tienne, même si le gars qui choisit les programmes diffusé dans le centre commercial change de station de radio chaque jour. Dire que tout ce qui est diffusé sur la FM est redistribué aux 3 plus diffusés sur les réseaux ce n'est plus possible. En même temps la SACEM c'est un peu la citadelle à prendre d'assaut... Alors qu'aujourd'hui c'est envisageable de tout comptabiliser au niveau européen: les chaînes de télé, ce sont des bouquets diffusés dans toute l'Europe. Tous ceux trop petits pour calculer leurs droits en les comptant sont aux forfait. ça ne tient plus debout aujourd'hui, il n'y a plus grand-chose sur papier, tout est désormais informatisé: la moindre petite radio à un fichier de playlist. Sur cette playlist on devrait être collecté au titre par titre, jour comme nuit. C'est le système de répartition qui fait que les petits n'arrivent pas à exister...

Djouls - Le téléchargement?

Phabao - Pour l'instant, le faire payer ça reviendrait à faire payer l'écoute. ça n'a aucun sens.

Djouls - Le peer-to-peer?

Phabao - C'est pareil. Je consomme comme tout le monde. Alors oui, je suis pour. Qu'on télécharge ma musique, ça ne me dérange pas, tant qu'on la partage, et dans les limites imposées sur le disque (en MP3 128 kbps). Le p2p aujourd'hui, ce n'est pas un problème, puisque théoriquement on peut tout compter. Après, comment rémunérer les droits? C'est là où il faut décider. Si c'est le fournisseur d'accès Internet qui se fait des thunes sur le mec qui télécharge (en fait sur l'abonnement), ça devrait être lui qui paie. Si les chiffres existent déjà, il n'y a plus aucun alibi, c'est incompréhensible.

Djouls - Je n'ai vu pour l'instant qu'un Top 100.

Phabao - Si on ne tient compte que d'un Top 100, ça revient encore au plus gros. Il faut faire un comptage complet afin qu'il n'y ait pas que les plus gros qui touchent à nouveau. ça fait un sacré bordel informatique, mais bon...

Djouls - Le DRM, tu es pour, donc?

Phabao - Non! Le DRM, c'est une limitation. ça ne marche que sur certaines plates-formes et pas dans d'autres (idem avec les baladeurs). C'est essayer de limiter un truc in-limitable. C'est un combat perdu d'avance. Y'a un beaucoup plus gros progrès pour les sociétés de répartition de droits à tout compter (et collecter) que si tu imposes le DRM avec de l'estimation et du forfait.

Djouls - Et toi, tu t'essaies au Creative Commons?

Phabao - C'était déjà la réalité avant le web. Tu as le droit de passer un disque à tes invités à l'apéro, sans payer de droits. Tu ne vas pas les faire payer pour entrer dans ton salon, ça s'appelle une boîte de nuit, ça! Alors ça n'a rien de nouveau, c'est juste la même réalité, appliquée au réseau. Mon album, je veux qu'un maximum de gens l'écoutent. La solution pour moi c'est une diffusion gratuite et légale en "Creative Commons Music Sharing Licence" de tout mon album, en MP3 128 kbps.

Le site officiel de Grant Phabao : www.grantphabao.com (update coming soon)
Le site officiel de Lone Ranger : www.rangerstyle.com
Djouls

Djouls

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

The Frightnrs - Nothing More To Say

The Frightnrs - Nothing More To Say (CD/LP, Daptone, 2016)

An instant classic, this fantastic reggae-rocksteady album strives directly for legendary status. It's the first album from The Frightnrs, a Brooklyn band signed on the Daptone label, but it'll also be the last one, alas. Dan Klein, the singer with the magical tone, died from ALS last june. Produced...
Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s

Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s (CD/2LP, Soul Jazz, 2016)

English label Soul Jazz Records released this summer a collection of experimental rock recorded in Venezuela in the 1970s, at a time when oil was flowing in abundance and consequently culture rather well subsidized. However, this music had never really got out of the country until now, it's really a...