Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Cinemix



Cinemix
Cinemix
(Universal Music Jazz France 2003) Selected by Dj Oof

Collection de réinterprétations des musiques des plus grands films des années 60/70, croisement improbable et réussi entre passé et présent, Cinémix s'inscrit dans la mouvance récente de rencontres entre musique électronique et cinéma. La compilation revisite l'œuvre des compositeurs François de Roubaix, Antoine Duhamel, Ennio Morricone, Charles Dumont, Michel Magne, Serge Gainsbourg et Jean-Claude Vannier.

Ecriture pop, dramaturgie cinématographique
Longtemps cantonnée aux rayons des disquaires spécialisés, la musique de film est en passe de devenir un genre populaire à part entière. Si le génie de compositeurs tels qu'Ennio Morricone, John Barry ou Nino Rota n'est plus à démontrer, il aura fallu des centaines de disques "trip hop", quelques chef d'œuvres comme le premier album de Portishead pour que les originaux prennent le pas sur les samples. Au-delà des quelques grands noms précités, il existe une génération de compositeurs français qui a su allier l'exigence de l'écriture pop aux contingences de la dramaturgie cinématographique. Compositeurs emblématiques de l'école française: Michel Magne, Serge Gainsbourg, Antoine Duhamel, Eric Demarsan sont également des génies dans leur genre, tout comme leur confrère François de Roubaix pionnier européen du Home Studio et du Re-recording (1er multipiste). Leur discographie est un réservoir de samples, auquel s'abreuvent les producteurs du monde entier. Petit exemple au passage, le thème de "Dernier domicile connu" de François de Roubaix a été samplé par des musiciens aussi divers que Robbie Williams, Lil Bow Wow ou Dog Eat Dog...

Re-jouer plutôt que sampler
Les compilations et anthologies diverses permettent à tous ceux qui le désirent de rattraper leur retard... Reste donc à mettre en perspective le travail de ces compositeurs avec ceux de la scène musicale actuelle. Une fois le postulat établi, une constatation s'impose d'emblée: la musique électronique est sans doute le genre musical qui se nourrit le plus de l'héritage des musiques de films: les samples bien sûr, mais aussi une écriture sonore très visuelle qui privilégie les atmosphères "cinématiques" propices à l'imagination de l'auditeur. Plutôt que de construire une énième compilation de remixes, le maître d'œuvre du projet, Frédéric Elalouf, a décidé de lancer des invitations à des artistes qui se nourrissent des musiques de films, tout en cultivant un univers sonore relativement éloigné... L'idée n'étant pas de faire une compilation de remixes mais une série de réinterprétations (les artistes rejouent plus qu'ils ne samplent) en transposant les musiques originales dans un contexte moderne. C'est d'ailleurs la quasi impossibilité de sampler le thème principal des films qui a conduit les artistes à tout rejouer. L'absence de bandes originales séparées (difficiles à trouver) a rebuté plus d'un remixeur choisi à l'origine. Là où la plupart des compilations de remixes ne sont au mieux qu'un hommage respectueux ou pire, un catalogue de clichés caricaturaux, "Cinémix" laisse la part belle à l'improvisation, à l'expérimentation, à l'improbable.

L'ensemble des titres originaux sont issus de la collection "Ecoutez le Cinéma" référence en matière de bandes originales de films, créée par Universal Jazz France, dirigée par Stéphane Lerouge. "Ecoutez le Cinéma" est devenu en 30 volumes la collection de référence sur la mémoire musicale du cinéma français.
La sélection des titres originaux qui ont été relus a été faite conjointement par Stéphane Lerouge et Frédéric Elalouf.
La compilation Cinémix vient soutenir et enrichir cette collection, en revisitant les grands thèmes du cinéma français, par des producteurs électro à la créativité débordante. (A noter: la compilation se distingue des mixes en direct sur films muets proposés par les cinémas MK2, du même nom)
Note : ***½ (Havanito)

Présentons en quelques mots cette "dream team" des musiques actuelles:
01. Sporto Kantes: Le duo français signé chez Catalogue a sorti un superbe album downtempo aux influences rocksteady l'année dernière. Il transforme la musique de "Pierrot le Fou" d'Antoine Duhamel en dub transgénique plus addictif que le plus puissant des THC.
02. Readymade FC: Auteur d'un sublime album deep et minimal sur F Com il y a deux ans, Readymade change d'univers et assume brillamment ses influences pop sixties psychédéliques. Ennio Morricone meets Beck...
03. Troublemakers: Sans aucun doute, les trois musiciens et DJs marseillais Fred Berthet, Arnaud Taillefer et Lionel Corsini s'inspirent d'images et de BO de films dans leur travail. Un résultat salué unanimement en 2001 à la sortie de leur album Doubts & Convictions.
04. Rubin Steiner: Voilà un musicien pétri de références qui ne perd pas de vue que la musique est avant tout histoire de sensibilité et de savoir-faire. Cet artisan électro donne une version "Lo-fi Nujazz" des "Poupons" de François de Roubaix...
05. Gonzales et Taylor Savvy: Pour ceux qui ne le connaissent pas, Gonzales est un mélange improbable entre Elvis Presley, un marionette du Muppet Show et les Beastie Boys. Ce crooner-rappeur juif canadien improvise sur "dernier domicile connu" et tutoie une fois de plus le dérisoire et le sublime. Signé chez Kitty-yo, Taylor Savvy est un des partenaires canadiens de toujours de Gonzales et Peaches. Chanteur et producteur son l'abum décalé Ladies and Gentleman présentait un style unique entre pop, electro et disco.
06. Luke Vibert: Producteur-star anglais, il a signé des albums sous divers pseudonymes (Plug, Wagon Christ) sur les labels les plus prestigieux: Ninja Tune, Warp, Planet Mµ, Lo Recordings. Ce fan d'illustration sonore et de musique française réussit le tour de force de ramener Louis de Funès sur les dancefloors...
07. Mocky: Membre actif du crew de Gonzales, Mocky est également un adepte de la production foutraque sur clavier Bontempi à 7 euros 30. Avec des moyens si limités, Mocky réussit à communiquer dix fois plus de "soul" et de sensibilité que la plupart de ses collègues aux portefeuilles bien garnis...
08. DJ Patife: Leader de la Drum'n'Bass brésilienne, Patife est non seulement reconnu comme DJ (notamment avec le succès de "DJ Patife presents Sounds of Drum'n'bass "), mais aussi comme producteur: il est nommé "meilleur producteur international" pour le morceau "Sambassim" en 2001. Il insuffle à l'énergie de la drum'n'bass la chaleur des vibes brésiliennes.
09. Zzouf: duo composé de Chris Vogado de Zero dB (UK) et Ooof aka Frédéric Elalouf. Chris Vogado est instigateur d'un des labels de musique électro-jazz les plus avant-gardistes: Fluid Ounce. Le duo Zero dB a composé le classique Jazz-house "Come Party" ainsi que les remixes les plus en vogue du moment notamment pour Suba, Peace Orchestra ou Sun Ra avec Gilles Peterson. Ooof est co-organisateur des Soirées Solid Water (40 à ce jour) à Paris et anime une émission sur Aligre fm. Représente en France les labels Ninja Tune, K7, Gomma, Kitty-yo ou Jazzland. Un remix composé à Cannes au Midem... Où les vibrations cinématiques se sont fait ressentir.
10. Sofa Surfers: Le duo viennois a toujours été adepte des ambiances sombres et enfumées mais jamais dépourvues d'intensité. Ils font prendre à "la Horse" des allures de poursuite infernale que l'on espère interminable.
11. Howie B: Un des producteurs downtempo les plus respectés au monde (U2, Björk) rend hommage à une de ses idoles, Serge Gainsbourg...
12. Swayzak: James Taylor et David Brown forment le duo Tekhouse minimale Swayzak. Leur musique est un subtil mélange d'énergie sous-tendue et de finesse dans le choix des textures sonores... Leur album a été élu "album de l'année" par Trax en 2002. Si leur remix de Fantômas ne reprend pas la célèbre mélodie, tous les sons sont bien tirés du titre original.
13. Carl Craig: Voilà une des rencontres les plus surprenantes de ce projet: l'éminence grise de la techno de Detroit qui remixe François de Roubaix... Le résultat, surprenant, va sans doute bousculer les dancefloors de la planète...
14. Christian Morgenstern: Producteur électro-techno allemand, Manager du label Forte (Codec & Flexor), Christian Morgenstern est expert en dynamitage de dancefloor. Pour ce remix, il a accepté de s'éloigner temporairement de son genre de prédilection pour livrer une perle "home listening" décalée.
15. Twitch: Groupe de l'East-end londonien, mélange d'un hip-hop enjoué et d'un jazz-funk aussi festif qu'imparable. Signé sur Key Recordings, leurs premier single "Blow your blues away ", est une démonstration de leur groove fiévreux qui a été plébiscité par la presse Anglaise. Ce titre a été le Listeners choice 2002 (première position) de la fameuse émission de Charly Gillett sur BBC London Radio.
16. Nicolas Repac: Serbo-toulousain adepte de la sanza, du balafon, de la flûte ou de la guitare (Nicolas Repac est notamment guitariste et arrangeur de Arthur H). Bidouilleur de sons associé à un collectif de remixeurs et lui-même remixeur de Noir Désir, il a également croisé Michel Portal, Maurane, Alain Bashung. Auteur d'un album de chansons La Ville chez Le Label Bleu, d'un deuxième album de chansons à venir, et d'un album instrumental en préparation.
17. Benjamin Diamond & Octet: Non content d'être le chanteur du tube de house française ("Stardust "- music sounds better with u), Benjamin Diamond est également un responsable de label aux idées aussi larges que sa culture musicale. Cette version de "Sans Mobile Apparent" produite avec Octet doit par exemple plus à Schematic ou Autechre qu'aux Daft Punk... Octet est un jeune groupe français qui va sortir son premier album sur le label de Benjamin Diamond (Diamondtraxx) dans quelques mois.
18. Alif Tree: Le groupe trip hop français Alif Tree se compose de l'ingénieur du son Alex Altain et de la chanteuse Mathilde. Musicien (guitare et percussion), Alif est un fervent défenseur des sonorités acoustiques, depuis la musique philharmonique jusqu'à la pop, en passant par le jazz ou les musiques du monde. Deux albums à son actif: The Observator (2000) et Spaced (2002), qui oscille entre classique, trip-hop, hip-hop et musique du monde.

Films et compositeurs :
1965 - PIERROT LE FOU
Musique d'Antoine Duhamel / Film de Jean-Luc Godard / avec Jean-Paul Belmondo, Anna Karina
Film emblématique de la Nouvelle Vague et du cinéma moderne, Pierrot le fou marque la rencontre entre Godard et le compositeur Antoine Duhamel: sa grande partition lyrique et douloureuse pour orchestre à cordes a marqué la mémoire d'une génération de cinéphiles, notamment sur les images de la cavale Belmondo / Anna Karina.
1971 - SANS MOBILE APPARENT
Musique de Ennio Morricone / Film de Philippe Labro / avec Jean-Louis Trintignant
L'unique collaboration entre le journaliste-cinéaste Philippe Labro et Ennio Morricone, à l'époque déjà mythique grâce aux partitions des films de Sergio Leone. Une musique urbaine et envoûtante, à la fascinante alchimie orchestrale, typique du Morricone des années soixante-dix.
1970 - L'HOMME ORCHESTRE
Musique de François de Roubaix / Film de Serge Korber / avec Louis de Funès
Inédite en disque depuis trente ans, la partition de L'Homme Orchestre est l'une des plus rares et recherchées de François de Roubaix, jeune prodige de la musique de film, disparu en 1975... et aujourd'hui largement redécouvert et samplé par les nouvelles générations. Une partition conforme au film: une comédie musicale pop avec Louis de Funès en maître de ballet. L'album comprend plusieurs chansons, notamment interprétées par le grand Louis de Funès en personne.
1969 - DERNIER DOMICILE CONNU
Musique de François de Roubaix / Film de José Giovanni / avec Lino Ventura, Marlène Jobert
La longue enquête d'un flic et sa jeune assistante, traquant un témoin indispensable à la condamnation d'un tueur. Inspiré par cette recherche sans fin, de Roubaix écrit un thème répétitif, entêtant, dont José Giovanni dira: "un peu à la Bach mais avec une rythmique pop ".
1973 - LA MER EST GRANDE
Musique de François de Roubaix / Film (série télévisée) de Philippe Condroyer / avec Yves-Marie Maurin
Une musique entièrement écrite et enregistrée par François de Roubaix dans son home-studio, le premier en France (1970). De Roubaix, qui jouait de trente instruments, s'enregistrait successivement sur chaque piste de son magnéto avec un instrument différent. Un génie précurseur aux méthodes révolutionnaires.
1971 - TRAFIC
Musique de Charles Dumont / Film de Jacques Tati / avec Jacques Tati
À la base, l'idée de Charles Dumont est d'écrire une partition pour grand orchestre. Tati préfère un thème plus simple et entêtant aux airs de valse musette. Dumont accepte, suit le conseil de Tati et a l'idée innovante d'un thème branché sur la pop-music de l'époque.
1965 - COMPARTIMENTS TUEURS
Musique de Michel Magne / Film de Constantin Costa-Gavras / avec Yves Montand
Le premier long-métrage du grand metteur en scène d'origine grecque Costa-Gavras: un polar speedé en noir et blanc, avec Yves Montand... Et surtout une partition baroque: rythmes sixties, mélange de guitare électrique et de clavecin... A l'image de son compositeur, Michel Magne, grand expérimentateur, au talent proche de la folie.
1970 - LA HORSE
Musique de Serge Gainsbourg et Jean-Claude Vannier / Film de Pierre Granier-Deferre / avec Jean Gabin
"La musique de film doit: primo être en contrepoint, secondo ne jamais faire pléonasme". C'est en ces termes que Serge Gainsbourg résume sa conception de la musique au cinéma. Pour lui, la musique de film fait surtout office de laboratoire à idées, mélodiques ou orchestrales. Le résultat pour La Horse: des arrangements à haute sophistication
1964 - FANTOMAS
Musique de Michel Magne / Film d'André Hunebelle / avec Louis de Funès et Jean Marais
Dans les années soixante le maître du crime revient sous les traits de Jean Marais pour une adaptation modernisée du mythe de Fantômas, faite de course poursuites, gadgets, quiproquos... et des fureurs hystériques de Louis de Funès en commissaire Juve. Une trilogie largement popularisée par des rediffusions télévisées en boucle. Une partition clé de Michel Magne, avec une grande ballade sombre et swing, influencée par les partitions de John Barry pour les premiers James Bond.
1970 - LE CERCLE ROUGE
Musique de Eric Demarsan / Film de Jean-Pierre Melville / avec Bourvil, Alain Delon, Yves Montand
Musique minimaliste dans l'esprit orchestral du Modern Jazz Quartet. D'où le thème principal du Cercle Rouge: accords de cuivres, quintet jazz pour une mélodie simple et repliée sur elle-même. Dans Le Cercle Rouge, la musique fait ressentir l'idée d'engrenage, de fatalité. Globalement, la partition du film est traversée par une sorte d'inquiétude.
(Argu: PingPong.fr)

Tracklisting :
01 Sporto Kantes - Ferdinand (Pierrot Le Fou/Antoine Duhamel)
02 Readymade FC - Sans Mobile Apparent "The Bright Star" remix (Ennio Morricone)
03 Troublemakers - L'Homme Orchestre (François de Roubaix)
04 Rubin Steiner - Les Poupons (L'Homme Orchestre/François de Roubaix)
05 Gonzales & Taylor Savvy - Dernier Domicile Connu, La Mer Est Grande, L'Homme Orchestre, Jena-Luc Guitar remix (François de Roubaix)
06 Luke Vibert - Piti Piti Pas (L'Homme Orchestre/François de Roubaix)
07 Mocky - Tout Suite remix (Trafic/Charles Dumont)
08 Dj Patife - Compartiment Tueurs (Michel Magne)
09 Zzouf - Too Bad (Trafic/Charles Dumont)
10 Sofa Surfers - La Horse (Serge Gainsbourg & Jean-Claude Vannier)
11 Howie B. - La Horse (Serge Gainsbourg & Jean-Claude Vannier)
12 Swayzak - Fantomas (Michel Magne)
13 Carl Craig - La Mer Est Grande (François de Roubaix)
14 Christian Morgenstern featuring Gesa - Le Cercle Rouge (The Circle Rouge remix) (Eric Demarsan)
15 Twitch - Dernier Domicile Connu (François de Roubaix)
16 Nicolas Repac - Dernier Domicile Connu (François de Roubaix)
17 Benjamin Diamond vs Octet - Sans Mobile Apparent "No GSM" remix (François de Roubaix)
18 Alif Tree - Dernier Domicile Connu (François de Roubaix)
Havanito

Havanito

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Compositeur pour Films Compositeur pour Films ·  02 June 2006, 16:56

j'aime bien le "la musique de film doit" ...
certes c'est vrai mais le propre de la musique est bien souvent d'etre libre de toute contrainte...


You might also like

Shadow - Sweet Sweet Dreams

Shadow - Sweet Sweet Dreams (CD/2LP, Analog Africa, 2016)

The 22nd Analog Africa release is a beauty people couldn't begin to imagine how the feeling would be to actually be playing it - until now. As rare as it's insanely great, this long-awaited reissue is the holy grail of Shadow albums. The one featuring the monster cosmic soca disco track 'Let’s Get...
Papa Chango - The Lost Moon of Bellaris

Papa Chango - The Lost Moon of Bellaris (Limited LP, self-released, 2016) - Exclusive album stream

Mebourne-based Papa Chango put out in 2012 the band a massive cinematic Ethio-funk album, 'The Matador'. After being featured in four episodes of our podcast and one of our afro compilations, they released in 2014 an epic 4-tracks EP , 'Enter The Dragonfly'. They're now back with a new great record,...