Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Chips & Cheers / Scotch & Sofa



blue note scotch and sofa
Chips & Cheers / Scotch & Sofa
(Blue Note 2000) Selected by Booster

La culture marketing s'imposant de fait depuis une dizaine d'année, Blue Note ne se contente plus d'en référer à un style musical –Blue Bossa, Blue Break Beat, Blue Brazil, etc.– pour vendre ses compilations. Ils sont carrément passé au stade définition d'un "univers produit" comme disent si bien les gens du marketing pour intituler leurs derniers produits.
Comme il fallait évoquer l'univers de l'easy-listening, ils ont alors opté pour "Chips & cheers" et "Scotch & sofa". Et pour bien qu'on comprenne à qui sont adressées ces compilations, les pochettes sont à ce titre on ne peut plus pittoresques: de jeunes yuppies souriants, beaux, la trentaine et le tein UV, se détendent accoudés à un bar ou allongés dans un sofa. En donnant carte blanche à une de ses dernières signature (Booster, fade ersatz d'électro), Blue Note ne s'adresse plus aux turntablists, mais à une jeunesse dorée qui elle, a le pouvoir d'achat. Dès la fin des années 60, alors que le free jazz avait bien entamé son travail de métissage, Blue Note proposait déjà ce genre de produits formatés pour les bars-cocktails. Grâce à des artistes comme Horace Sylver, Lee Morgan, Donald Byrd ou Grant Green, Blue Note avait suffisamment produit le jazz-soul pour se permettre encore aujourd'hui de le compiler sans rentrer dans la logique des tubes.
Ici on a droit tout d'abord à 2 big bands west coast hauts en cuivres de Buddy Rich, aux 3 Sounds reprenant le classique "Ye Ye" de Jon Hendricks -déjà largement éculé- pour contenter les néophytes, 2 batucadas de Duke Pearson et de Elvin Jones, un boogaloo de Jack Mc Duff; puis arrive le gros son 70'. Et là, ça se gâte: Gene Harris la joue grosse basse et gros beat, Bobby Humphrey fait dans le sirupeux comme bien souvent et Donald Byrd –de 1974: début de sa période daube après les excellents "Street Lady" et "Black Byrd"– ose même laisser traîner un passage de soprano à la Kenny G. Si "Chips & cheers" présente l'aspect pêchu, "Scotch & sofa" fait dans le relax. Malheureusement, on s'endort carrément. Au lieu de convier les 3 Sounds ou Lonnie Smith, ils auraient mieux fait d'aller piocher chez Ike Québec, il n'aurait pas été de trop. Bref, "Chips & cheers" tient encore la route de l'éclectisme joué par Blue Note depuis le "Blue breakbeats Vol 3"; mais "Scotch & sofa" s'essouffle sérieusement. Ces 2 dernières compilations traduisent à elles seules la politique actuelle de Blue Note: brasser large sans trop prendre de risque. La drum & bass acoustique de Erik Truffaz influencée par Photek, et plus récemment le down tempo de St Germain en sont 2 exemples probants.
Note jazz gospel blues: **½ (Djouls)

Tracklisting Scotch & Sofa :
A1 Buddy Rich - Away We go
A2 3 Sounds - Yeh Yeh
A3 Duke Pearson - Bunda Aterala
A4 Brother Jack McDuff - Oblighetto
A5 Buddy Rich - Wack Wack
B1 Elvin Jones - Pollen
B2 Bobbi Humphrey - Ain't No Sunshine
B3 Jeremy Steig - In The Beginning
C1 Gene Harris - Listen Here
C2 Gene Harris - Koko and Lee Roe
C3 Minnie Riperton - This Love I Have
D1 Eddie Henderson - Open Eyes
D2 Donald Byrd - Think Twice
D3 Bobbi Humphrey - Lonely Streets, Lonely Woman

Liens :
blue note
djouls.com/bluenote - La discographie sur le djouls.com
bluenote.com - Le site officiel du label
Havanito

Havanito

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

Shadow - Sweet Sweet Dreams

Shadow - Sweet Sweet Dreams (CD/2LP, Analog Africa, 2016)

The 22nd Analog Africa release is a beauty people couldn't begin to imagine how the feeling would be to actually be playing it - until now. As rare as it's insanely great, this long-awaited reissue is the holy grail of Shadow albums. The one featuring the monster cosmic soca disco track 'Let’s Get...
Papa Chango - The Lost Moon of Bellaris

Papa Chango - The Lost Moon of Bellaris (Limited LP, self-released, 2016) - Exclusive album stream

Mebourne-based Papa Chango put out in 2012 the band a massive cinematic Ethio-funk album, 'The Matador'. After being featured in four episodes of our podcast and one of our afro compilations, they released in 2014 an epic 4-tracks EP , 'Enter The Dragonfly'. They're now back with a new great record,...