Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Amon Tobin - Supermodified



amon tobin supermodified
Amon Tobin - Supermodified
(2xLP/CD) Ninja Tune ZEN48/ZENCD48, 2000-05-15

Info :
Le brésilien Amon Tobin a définitivement fini de s'imposer sur la scène jungle avec ce quatrième album parfait. Le premier, sorti sous le pseudo de Cujo lui valu les honneurs de la presse et un bon nombre de licences sur pas mal de compilations. Le second, "Bricolage", marqua son arrivée chez Ninja Tune comme une évidence: novateur et improbable, l'album semblait en effet un peu bricolo, pas facilement définissable malgré un charme certain. Le troisième, "Permutation", grosse claque samba-roots-jazz-jungle, fut celui de la consécration artistique: vous pouvez conseiller cette bombe à retardement à tous vos potes les yeux fermés (non, pas vos potes aveugles, enfin si, eux aussi, mais je veux dire... euh... bref). Après "Permutation", le déluge, se disait-on dans notre coin. Que dalle, avec "Supermodified", Amon (permettez que je vous appelle Amon?) tape encore plus fort, encore plus haut. Pas que l'album soit chargé à bloc de grosses basses qui déchirent les boomers et de gros beats qui claquent, même si on peut aimer un peu de bourrin qui réveille de temps en temps, au contraire c'est la finesse qui l'emporte ici. De "Bricolage" bricolé à "Permutation" contre les mauvaises odeurs sonores (grosse claque... désolé), jusqu'à "Supermodified", le linguiste aura parfaitement saisi la progression: Le sieur Tobin est un ninja étalon pur-sang, prêt à toutes les audaces et expérimentations électroniques. Le résultat est un chef d'œuvre de subtilité électronique, sonique, mélodique et rythmique des plus intenses, très accessible au novice tout en surpassant tous ses efforts précédents. L'album commence sur les chapeaux de roux (et oui quand on est roux on met des chapeaux!), avec un "Get your snack on" drum and bass and funky beats imparable, puis se pose directement sur le second single, "Four ton mantis", tout en ambiances pesantes et beats triturés, avant de rebondir au bout d'une minute sur une énorme basse breakbeat soutenue par un electronica aux sonorités pop, avec quelques menues pointes importés d'Inde fort discrètes. Une tuerie. Puis vient "Slowly", premier single au titre explicite, que n'aurait pas renié un Belmondo, professionnel en l'an 2000, évoquant même le premier album de Spain, "The blue moods of Spain" (tout est dans le titre là aussi). Le reste de l'album est à l'avenant de cela: hétéroclite et homogène en même temps, fusion de nombreux genres, l'album se trouvant néanmoins dans les rayons "jungle/drum'n'bass"... C'est vrai qu'il faut bien le ranger quelque part dans une discothèque, mais on ne fera pas les difficiles, on le rangera avec les autres ovnis Ninja Tune (48ème référence en dix ans, dont pas plus d'une ou deux à refourguer!), avec nos autres copies en double, et on fonce s'acheter un deuxième vinyle, pour commencer par user celui-là.
Note moody jungle and beats : 5/5 (Djouls)

3ème opus de Amon Tobin pour Ninja Tune, "Supermodified" s'inscrit en parfaite continuité des précédents "Bricolage" et "Permutation". Il faut dire que quand on est dans l'écurie Ninja Tune, on reste forcément affilié à une certaine conception de la musique: le beat, le cut-up et le platinisme. Amon Tobin travaille toujours avec ces mêmes outils mais ses recherches rythmiques et sonores sont plus obtuses que celles de ses homologues Ninja: ses samples super modifiés sont impossibles à reconnaître et ses beats de plus en plus variés. Autant "Permutation" restait dans une veine jazzy sombre d'une luxuriance toute brésilienne, autant "Supermodified" éclate par son ambition. Dès les premiers titres, Amon ne fait pas de quartier: du puissant big beat à la Chemical Brothers, puis enchaîne sur une pop toute droit sortie de la cuisse d'un Ennio Morricone. En prenant le parti de creuser de plus en plus large, "Supermodified" perd en homogénéité. Le swing qui identifiait clairement Amon Tobin au sein de la seine électronique est désormais masqué par des rythmes qui gagnent en complexité. Amon prend des risques, et vu les résultats, on n'ose à peine imaginer ce dont il est encore capable!
Note risky business : 5/5 (Loüm)

CD Tracklisting:
01 Get Your Snack On
02 Four Ton Mantis
03 Slowly
04 Marine Machines
05 Golfer versus Boxer
06 Deo
07 Precursor feat. Quadraceptor
08 Saboteur
09 Rhino Jockey
10 Keepin' It Steel (The Anvil Track)
11 Chocolate Lovely
12 Natureland

2xLP Tracklisting:
A1 Get Your Snack On
A2 Four Ton Mantis
A3 Slowly
B1 Marine Machines
B2 Golfer versus Boxer
B3 Deo
C1 Precursor feat. Quadraceptor
C2 Saboteur
C3 Rhino Jockey
D1 Keepin' It Steel (The Anvil Track)
D2 Chocolate Lovely
D3 Natureland
Djouls

Djouls

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

The Frightnrs - Nothing More To Say

The Frightnrs - Nothing More To Say (CD/LP, Daptone, 2016)

An instant classic, this fantastic reggae-rocksteady album strives directly for legendary status. It's the first album from The Frightnrs, a Brooklyn band signed on the Daptone label, but it'll also be the last one, alas. Dan Klein, the singer with the magical tone, died from ALS last june. Produced...
Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s

Venezuela 70 - Cosmic Visions Of A Latin American Earth - Venezuelan Experimental Rock In The 1970s (CD/2LP, Soul Jazz, 2016)

English label Soul Jazz Records released this summer a collection of experimental rock recorded in Venezuela in the 1970s, at a time when oil was flowing in abundance and consequently culture rather well subsidized. However, this music had never really got out of the country until now, it's really a...