Music Is A Mission

To content | To menu | To search

Entretien avec Mr. Chop (Coz Littler, french version)



Mr Chop
Mr. Chop
(Interview de Nicolas Ragonneau pour Paris DJs - Mars 2012)

Ceux qui nous suivent connaissent forcément la musique de Mr Chop (alias Coz Littler), car nous l'avons découvert dès la première heure avec quelques singles, puis son fantastique EP 'Sounds From The Cave' (Jazz & Milk, 2008). L'année dernière, l'impressionnant 'Switched On' s'est classé parmi les 10 meilleurs disques de 2011 pour l'équipe de Paris DJs. Comme il le dit lui-même, Mr. Chop "dispense un mélange de synthés rétrofuturistes et cinématiques, de funk psychédélique, de jazz et de musique concrète". Dans son studio vintage à côté de Liverpool, tel un savant fou dans son laboratoire, ce multi-instrumentiste sculpte patiemment et inlassablement des sons cosmiques, liquides, des breaks et des beats inouïs. L'alchimiste Mr. Chop appartient à une généalogie prestigieuse qui s'étend de Raymond Scott, Dick Hyman, Gershon Kingsley, Pierre Henry, Jean-Jacques Perrey à Bernie Worrell, Money Mark, DJ Shadow et bien d'autres excentriques noisy et groovy. Qu'il reprenne Jimmy Smith, un titre reggae sur Switched On ou la musique de Pete Rock (For Pete's Sake), Mr. Chop transforme à peu près tout ce qu'il touche en authentiques morceaux se confondant avec ses propres compositions. Nous avons réalisé cet entretien alors que Mr. Chop peaufine son prochain album, prévu avant la fin de l'année chez Now-Again. Il évoque ici sa passion pour l'analogique et les vinyles, Malcolm Catto, les demi-dieux du Moog et son prochain disque. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, le Paris DJs Soundsystem a préparé un mix spécial Mr. Chop, à venir samedi 3 mars et pour lequel il a composé deux titres exclusifs !

Mr Chop
Mr. Chop
(Interview de Nicolas Ragonneau pour Paris DJs - Mars 2012)

01. On connaît ta musique, mais on ignore presque tout de ta biographie.
Mon vrai nom est Coz Littler et je suis Mr. Chop pour mes disques chez Now-Again. Je suis le propriétaire et le gérant d'Ape Studios, un studio d'enregistrement vintage dans le nord-ouest de l'Angleterre, à côté de Liverpool. Je suis un grand malade de vinyles et de techhniques analogiques, que je mélange en une seule et même obsession. J'aime les disques ésotériques, l'illustration sonore, les B.O.F. bizarres. Plus c'est psychédélique, mieux c'est. Les disques qui m'inspirent le plus sont 'La Planète Sauvage' d'Alain Goraguer, 'L'enfant Assassin des Mouches' de Jean-Claude Vannier, presque tout Can, Kraftwerk et le Velvet Underground. Les vieilles radios, les ordinateurs parlants et les chambres d'écho me rendent heureux.

02. Quelle a été ta formation musicale?
J'ai passé un an aux conservatoire, mais ça ne m'a pas beaucoup inspiré. Ma vraie culture musicale vient de différentes sources. Mon père me faisait écouter plein de trucs différents quand j'étais jeune: les Beatles, la Motown, la Stax, de la Northern Soul, plein de disques psychédéliques, les premiers Pink Floyd, le Velvet Underground, du prog rock ou du classique, etc. Ce fut un terrain très fertile pour un jeune homme et cela m'a permis de rester ouvert à toutes les cultures et tous les genres musicaux. Quand j'ai découvert le hip-hop, ça a changé beaucoup de choses pour moi, parce que je voulais savoir d'où venaient tous ces samples. Du coup, je me suis mis à rechercher et à collectionner des disques. J'ai passé la majeure partie de ma vie à absorber à peu près tout, du funk le plus brut de James Brown and the JBs, aux B.O.F obscures et ésotériques et à l'illustration sonore, des trucs aussi étranges que The Feedback Band, etc. Ce fut une grande exploration, qui continue jour après jour. Je suis un multi-instrumentiste autodidacte, mais je ne suis pas un fantastique musicien. Je ne joue pas particulièrement bien d'un instrument, mais il semblerait que je sois capable de faire de la musique avec à peu près tout ce qui me tombe sous la main… Maintenant que j'ai dit ça, pas sûr que tu me prennes dans ton groupe...

03.D'où vient ce nom, Mr. Chop (littéralement 'Monsieur coupe')?
C'est un nom dont m'a affublé un ami qui est arrivé au milieu d'une session, alors que je faisais, sous Pro Tools, un nombre d'edits délirants sur un morceau… 'Chop' résume assez bien la façon dont je fais de la musique, alors ce surnom vient vraiment de là…

Mr. Chop Switched On

04. Quelques semaines avant l'interview, tu me disais que 'Switched On' avait été un album très difficile à réaliser.
Les morceaux originaux que nous avons choisis pour le disque sont des classiques, ils sonnent si bien que c'était tout simplement très dur de leur rendre justice. Je ne suis pas sûr que nous ayons réussi d'ailleurs, mais au moins à Paris DJs vous avez aimé ce disque… je me suis beaucoup amusé à le faire, mais je pense que je pourrais l'améliorer si je le refaisais.

05. Qu'est-ce que tu as voulu faire avec 'Switched On'?
Le concept était le suivant: on était un groupe des années 70, à l'époque où tous les premiers disques d'hommage au Moog sortaient, nous avions juste un aperçu de ce qu'était le futur et on voyageait dans le passé en ayant une conscience très légère de cette évolution musicale future. Une fois qu'on avait cela à l'esprit, on a enregistré seulement avec du matos des années 60-70: un max d'équipement vintage, des magnétos à bandes… On a seulement triché en utilisant Pro Tools pour le montage et des drums pads qu'on a achetés au magasin d'électronique Maplin's Geeky. On les a fixés à la batterie pour actionner un synthé modulaire. Mais dans l'ensemble je cherchais à faire un disque percutant, organique avec beaucoup de synthés analogiques différents et une batterie qui déchire.

06. Est-ce que le titre 'Switched On' est un clin d'œil aux disques de Walter/Wendy Carlos au Moog?
C'est un coup de chapeau à tous les disques de synthé de cette époque, aux morceaux que j'aime comme 'Get It Up Turn It Loose' de Dick Hyman et 'Hey Hey' de Gershon Kingsley. Tout le monde alors faisait un disque pour montrer les possibilités des synthés Moog. Je n'écoute pas la plupart de ces disque que j'ai pu dénicher, mais il y a toujours quelques perles dans ces reprises de musique classique au Moog.

07. Le Moog est très important dans ta musique.
Pas seulement le Moog, mais tous les synthés analogiques de cette époque - une vraie obsession chez moi. Le monde des synthétiseurs modulaires et analogiques me fascine, pas seulement pour leurs sons, mais aussi pour leurs possibilités quasi infinies.

Mr Chop

08. Quels sont les dieux du Moog dans ton panthéon?
J'ai une vraie admiration pour des musiciens comme Raymond Scott, comme ceux du BBC Radiophonic Workshop ou comme les compositeurs de musique concrète pour leur façon d'expérimenter la musique électronique avant l'invention du synthé moderne tel que nous le connaissons. Parmi mes héros ès musiques électroniques il y a Kraftwerk, Popol Vuh, Klaus Schulze, Pierre Henry, Giorgio Moroder, Brian Eno et Delia Derbyshire… J'aime ce que François de Roubaix et Piero Umiliani ont fait avec le EMS VCS3 [un des synthés mythiques du début des années 70, NDLR].

09. Tu es proche des Heliocentrics. On peut imaginer un projet Mr. Chop / The Heliocentrics sur disque un jour?
Une collaboration est possible, mais nous travaillons de façon plutôt différente. J'ai tendance à travailler seul et à produire/sculpter les sons au fur et à mesure, tandis que ces gars sont vraiment des musiciens de scène avec une vraie approche de groupe. Je pourrais par exemple imaginer faire quelque chose avec des morceaux qu'ils ont enregistré dans mon studio, ce serait marrant. Malcolm Catto et moi avons discuté d'un projet ensemble. Quand il est venu faire la batterie pour mon nouveau disque on a en quelque sorte pris date. C'est quelque chose que je voudrais voir avancer...

10. Parle-moi un peu de ton studio, Ape, et de ta collection d'instruments.
Ape Studio est le laboratoire dans lequel je conçois tous les disques de Chop. Autrefois c'était un simple studio pour les amateurs de vintage, mais aujourd'hui il ne sert presque plus qu'à moi-même et aux groupes qui viennent enregistrer ici parce qu'ils aiment bien ce que je fais. Pour les enregistrements j'ai une prédilection pour les vieilles machines à bandes comme les Ampex ou les Studers, mais je préfère le digital pour les édits, c'est plus souple. J'utilise de grosses réverbérations à plaques, des échos à bande et j'ai une affection toute particulière pour les synthétiseurs analogiques. Mon synthé au quotidien est le EMS VCS3, il a été fabriqué par Putney London et a été utilisé dans d'innombrables et mémorables disques. J'enregistre tout en live sur une grosse et vieille console Neumann et Helios des années 60 avec des micros d'époque. Côté instruments, j'ai plein de vieilles batteries, par exemple des Ludwig et des Slingerland. Pour les claviers: orgue Hammond, Mellotron, Minimoog, Solina, Clavinet et un synthé modulaire Digisound. Sans parler des pédales d'effet et des batteries...

Mr Chop

11. Quels sont les disques enregistrés dans ton studio dont tu es le plus fier?
Le prochain Chop, sur lequel je travaille, est de loin le disque dont je suis le plus fier. C'est difficile d'isoler un projet en particulier, car ils ont tous leur histoire. Si je ne devais garder qu'un moment, je choisirai mes séances avec Phill Brown. Il a enregistré Sly Stone, Harry Nillson, Led Zep, Bob Marley & The Wailers, Brian Eno, etc.

13. Tu peux évoquer tes futurs projets?
Je suis en train de finir le prochain album de Mr. Chop pour Now-Again, et c'est la seule chose sur laquelle je puisse me concentrer en ce moment, c'est le disque le plus difficile et le plus exaltant que j'ai jamais fait. J'espère pouvoir le sortir avant l'échéance du calendrier maya…

14. Tu me rappelles un autre artiste Jazzman/Now-Again, Miles Newbold du Natural Yogurt Band. Comme toi, il possède un studio analogique rempli d'instruments. Comme toi, il est multi instrumentalisme et il fait une musique qui réunit library, jazz et hip-hop instrumental. Comme toi, il est plutôt discret.
Je connais le Natural Yogurt Band, Egon m'a envoyé leurs disques, c'est excellent. Bien que je ne connaisse pas Miles personnellement, nous semblons avoir des points communs. Peut-être devrions-nous nous rencontrer…

Quelques bonnes tranches de Mr.Chop
En supplément à l'interview, nous avons demandé à Mr.Chop de commenter des titres qu'il aime et des morceaux de ses albums.


Gershon Kingsley - Hey Hey (From 'Music to Moog', 1969).
C'est fantastique. J'ai acheté ce disque à Jazzman Gerald (pour un prix sans doute trop élevé) il y a 12 ans environ. Quelle quantité de Moog modular tu peux entasser en deux minutes? Beaucoup Apparemment. Merci Gershon, you are the man… Intro génial, rythme infernal de film de super-héros à épée magique !!! Mega Moog modular-tastic.


Issac Hayes - Breakthrough (From truck Turner Soundtrack, 1974).
Putain, qu'est-ce qu'on peut dire là-dessus? Guitares fuzz, batterie au cordeau, Fender Rhodes super funky, production et guitares solo parfaits. Bon Dieu! Où est ma meuf?


Mr.Chop - Caveman (From Sounds From the Cave, 2008).
Des robots et des hommes des cavernes, je devrais revenir en arrière et faire un autre disque dans ce genre, je me suis beaucoup amusé à le faire…


Mr.Chop - Greedy G (From 'Switched On', 2011).
Le monstre bien connu de 'Switched On'. Je suis plutôt satisfait de celui-ci. Il sonne bien en fond sonore alors que je bois ma tasse de thé. Quoi? Je suis anglais, for 'Pete's sake'!


Mr.Chop - Mecca and the soul brother (From 'For Pete's Sake', 2009).
Hmmm ! parfois tu regardes derrière toi et tu réalises que tu aurais pu faire bien mieux, comme sur ce morceau…


MRR-ADM - Untitled One.
Peut-être la batterie la plus puissante jamais entendue? Tu veux un combat de rue? Je m'en tiendrais à un bon vieux bras de fer si t'es d'accord.


The Beastie Boys - Off The Grid (From 'The Mix-Up', 2007).
J'aime beaucoup les les Beastie, même si je préfère 'The In Sound From Way Out', c'est davantage low-fi et ça sonne à mes oreilles, mais ça reste bien cool et il y a des morceaux qui assurent. En plus c'est toujours un plaisir de voir Money Mark se pointer derrière les claviers...


Broadcast - Pendulum (from 'Haha Sound', 2003).
Incroyable morceau. J'aime ce groupe, ces mecs sont géniaux, plus personne ne fat ce genre de musique. Ce fut une vraie tragédie… tu nous manques Trish, bye… [la chanteuse de Brodcast, Trish Keenan, est morte d'une pneumonie en 2011, NDLR].

Links:
Mr Chop : apestudios | discogs | facebook | myspace | parisdjs | twitter
Now-Again : official | discogs | facebook | myspace | parisdjs | twitter | youtube
Nicolas Ragonneau

Nicolas Ragonneau

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Comments are closed



You might also like

Hazmat Modine - Extra-Deluxe-Supreme

Entretien avec Wade Schuman (Hazmat Modine) #2

Le groupe Hazmat Modine est de retour à Paris le 20 juin pour un concert exceptionnel au New Morning. Une occasion unique de voir une formation rare en France mais au son vraiment inclassable. En octobre dernier, Nicolas Ragonneau rencontrait leur leader Wade Schuman à Harlem pour un second...
Marco Benevento

Entretien avec Marco Benevento

Marco Benevento est un jeune claviériste bien connu de la scène jazz et indé new-yorkaise. Un pied dans le groove et un pied dans l'expérimentation, il appartient à une tradition sophistiquée de musiciens qui explose tous les codes et les genres, passant, d'un projet à l'autre, d'élégantes mélodies...