Music Is A Mission

To content | To menu | To search

DustyTape - Piano, Soul & Salsa - Con Mucho Gusto Vol.3



DustyTape Piano Soul and Salsa Con Mucho Gusto Vol 3
DustyTape - Piano, Soul & Salsa - Con Mucho Gusto Vol.3
Une sélection de Salsa Dura y Brava par Benoit de Vilmorin
(MP3 Podcast on www.ParisDJs.com) 2009-05-26

ll faut dire que jusqu'à il y a encore peu de temps, les latinos ont été vraiment hyper à la bourre sur la question d'internet mais ils rattrapent leur retard au galop. En effet ce podcast n'aurait sûrement pas existé sans la découverte il y a quelques mois de blogs de salsa chapeautés par les pires fanas de salsa, ce qui a irrémédiablement bouleversé mon hiver! Pire encore fut le jour où s'ouvrit à moi les échanges les plus délirants sur des forums de collectionneurs colombiens (qui en terme d'amoureux de la salsa dura se hissent au sommet des frappés), des disques pour lesquels il m'aurait fallu dédier des mois, des années de recherche active se trouvaient aujourd'hui à portée de clicks. Une tentation, un vice, une échappée belle, ce podcast est ainsi le journal sonore d'une addiction assumée pour la salsa dura. Cette appellation un poil agressive est utilisé par les amateurs du son salsa originel, celui du Bronx des 60s, une musique imparfaite gavée de trombone et souvent interprétée par des post-adolescents latino-américains imbibés de racines folkloriques et dont le but est de faire plus de bruit que l'orchestre voisin. (DustyTape)

Le fil RSS
[comment faire?/how to?]

Tracklisting :

01. Tony Pabon Y La Protesta - El Sol No Brilla
(from 'On The Right Track' album, 1972 / Rico)
Lassé d'être trompettiste pour Pete Rodriguez (l'homme derrière le tube I Like It Like That), Tony Pabon monta au début des années 70 son propre orchestre La Protesta regroupant une bande de sérieux musiciens au son puissant. Avec son chanteur albinos Nestor Sanchez à l'attaque impeccable, il grava une demi douzaine d'albums solo sur lesquels il est difficile de trouver de mauvais morceaux. Dédicace à Molesting Laura qui se gargarise aux reprises salsa!

02. Pete Rodriguez / Louie Ramirez - Evil Ways
(from 'El Barrio - Sounds From The Spanish Harlem Streets' compilation, 2007 / Fania)
Deux cadors du son new yorkais, le pianiste Pete Rodriguez et l'arrangeur et vibraphoniste Louie Ramirez démontrent que le brassage des communautés afro et latines débouche invariablement sur des sonorités Soul et une approche plus Pop avec la volonté des groupes de l'époque d'inclure quelques morceaux chantés en anglais. Ce morceau était parait-il jusqu'à ce jour inédit, on a du mal à comprendre pourquoi!?

03. Bantous Jazz - Wachi Wara
(from 'The Shrine Presents Afrobeat' compilation, 2000 / Ocho)
Un orchestre congolais s'offre en pleine année 60 une plongée en plein ghetto latino avec une sorte de tcha-tcha piqué de bois bandé, relevé à la guitare, mené à la clave, secoué au saxophone, Tout est dans la retenue avec un feeling d'enfer. Africa Rules!

04. La Fantastica - Las Nenas
(from '2001' album, 197? / Mericana)
Un groupe très obscur dont aimerait connaître plus de disques (si t'en est qu'il en existe!). Cet album ci contient une moitié de bons morceaux ce qui rajouté à la bonne gueule de sa pochette en fait instantanément une oeuvre culte!

05. Ricardo Marrero & The Group - Babalonia
(from 'A Taste' album, 1976 / TSG)
Graal absolu des crate diggers, les albums de Ricardo Marrero s'échangent régulièrement à plus de 2000$ sur Ebay. Ce percussioniste, joueur de piano et vibraphoniste est au panthéon des figures historiques de la salsa new yorkaise. En plus d'avoir travaillé avec les plus grands comme les chanteurs Ruben Blades ou Pete "El Conde" Rodriguez (différent que l'homonyme précédemment cité) pour le registre salsa dura, Marrero n'a cessé dans sa carrière solo de creuser le sillon d'un latin jazz au groove fulgurant qu'on retrouve sur ce morceau culte Babalonia ou dans sa merveilleuse reprise de Feel Like Making Love.

06. Les Frères Dejean - Yoyo
(from 'L'Univers' album, 1979 / Macaya)
Les frères superstars haïtiens, roi du compas, payent leur respect au "son" montuno" cubain avec un morceau tout en finesse au milieu d'un album de très haute volée.

07. Eddie Palmieri & Cheo Feliciano - Busca lo Tuyo
(from 'Too Much' album, 2002 / Vaya)
Les solos d'Eddie Palmieri sont des sermons enfiévrés. Pape du piano latino, l'homme au cigare et au sourire jusqu'aux oreilles "le kiffeur des kiffeurs" s'est toujours efforcé de creuser tout au long d'une carrière qui l'a porté de la salsa au jazz, de la soul quasi jusqu'au funk.

08. The New York Latin Scene with Sonny Bravo - Work your Show
(from 'You Gotta Turn Me On' album, 1968 / Columbia)
Avec sa combinaison de parole en latino-anglaise et de boogaloo bouillant, plus les solos de piano de Bravo et les arrangements de Louie Ramirez (encore lui!) tout est rassemblé pour faire de cet album rare une oeuvre culte.

09. Bronx River Parkway - Mi Corazon
(from 'San Sebastian 152' album, 2008 / Truth & Soul)
Celui là il fait mal à la tête dès l'intro de piano! Le plus sympa c'est qu'il provient d'un groupe new yorkais d'aujourd'hui qui voulant sonner "à l'ancienne" est parti enregistrer à Porto Rico avec des pointures locales.

10. Joey Pastrana And His Orchestra - Tristeza
(from 'Don Pastrana' album, 1972 / Parmazo)
Déjà lors d'un précédent podcast, je n'avais pu m'empêcher de coller un morceau de Joey Pastrana, à mes oreilles un artiste majeur bien que ses albums soient terriblement inégaux, mais dans chacun d'eux il brille un seul et unique morceau que l'on rangera invariablement dans la catégorie Grosse Boucherie en mettant plein de petites étoiles à coté! Même si ça sonne parfois de traviole, il y toujours une puissant musicalité dans les descargas de Pastrana. Comme Willie Colon qui à la même époque sortait son album Cosa Nostra, Pastrana a souvent montrer un image de son groupe très ghetto, ici avec un hommage au Parrain: le ton est donné...

11. Harry Fraticelli y Los Barbarians - Te Agradezco El Consejo
(from 'Por El Libro' album, 1973 / 4 Points)
Encore de la camelote de première pression pour junkie de la clave! L'inconnu Fraticelli se tape des délires avec ses pochettes (il faut voir celles où le groupe est en panoplie d'homme des carvernes) ici dans une esthétique dandy hippie pour un album blindé de boléros, toujours sur le fil du rasoir entre kistcherie sirupeuse et grosse classe international.

12. Fausto rey - El Mensajero del Amor
(from 'Latino' album, 197? / 4 Points)
Dans un album plutôt médiocre malgré une pochette étonnante, le chanteur dominicain Fausto Rey livre un morceau aussi efficace - avec sa cloche au taquet - que marrant - avec ses pointes d'accent portoricain (l'amor devient l'amoll', tu peux pas faire plus boricua!).

Original record covers :


Download MP3

Credits :
Selected and mixed by DustyTape (dustytape.blogspot.com)
Audio mastering by Grant Phabao (grantphabao.com)
Artwork by Djouls (djouls.com) using the cover from Johnny Rivera & The Tequila Brass - Up, Up And Away
Djouls

Djouls

Stay informed of all things Paris DJs and beyond thanks to our Twitter news

Nujazzspirit Nujazzspirit ·  28 May 2009, 20:35

thanks for the discovery of all these grooves!!

QVLM QVLM ·  02 July 2009, 22:17

Bien hecho! Gracias.


You might also like

Paris DJs Soundsystem presents 1981 - Standards Versions and Revamps Vol 22

Paris DJs Soundsystem presents 1981 - Standards, Versions and Revamps Vol.22

From a groovy/tropical point of view, Interesting cover songs from 1981 weren't that easy to find. The sound of Sly & Robbie, present twice in this mix (with productions for The Tamlins or Bits & Pieces), was an obvious choice, but we've also dug up for you some classic soul, early...
Around The World - Take 5

Around The World - Take 5

French collective Around The World supported our crowdfunding campaigns many times. We offered to lend themselves to the Paris DJs thematic mix game and they were kind enough to accept the challenge. ATW picked the number 5 for their theme, and cooked a musical selection in quintuple time (five...